La vision du monde de Balzac et de Schopenhauer par : René-Alexandre Courteix L’HARMATTAN, 2019 (251 pages) 27 € - COMMANDER
Contenu de l'ouvrage

Ce que souhaite mettre en lumière ce livre est qu’il existe une étonnante proximité des visions de Balzac (1799-1850) et de Schopenhauer (1788-1860) sur l’Univers.

Ils ont l’un et l’autre cherché à comprendre le monde comme on le fait d’une énigme. Ils lui ont trouvé les mêmes fondements métaphysiques.

Ils l’ont vu comme parfaitement unitaire, constitué d’une force réelle et de forces illusoires. Ils ont découvert qu’était à l’œuvre un mouvement basé sur le principe d’individuation, mouvement ascensionnel mais non progressiste, du monde physique à l’Homme. Ce mouvement, couvert du voile de l’inconscient, y compris jusqu’à l’Homme chez lequel surgit la conscience, révèle la vérité de l’Univers. Il engendre, dit Schopenhauer, illusion et égoïsme. Il ronge la société et isole les individus, dit Balzac.

Cependant, il peut arriver au stade humain qu’une connaissance supérieure permette de le surmonter et d’ouvrir les yeux de l’Homme par la philosophie de l’Art, plus encore par l’éthique de la compassion et à un stade suprême, par l’ascèse et la mystique.

C’est alors que l’Homme parvient à la « quiétude », préférable à la recherche d’un bonheur illusoire.

Autres ouvrages de l'auteur

L’Humanitarisme, hypocrisie de la société moderne ?
2007

Balzac et la Révolution française
1997