L’humanitarisme, hypocrisie de la société moderne ? par : René-Alexandre Courteix La vision prémonitoire de Balzac, Paris, L’Ecritoire du Publieur, 2007 (224 pages) 22 € - COMMANDER
Contenu de l'ouvrage

La vision de l’Humanitarisme par Balzac est-elle avant tout une critique de certaines dérives de la modernité ? Oui, si l’on voit qu’il s’attache à débusquer les ruses d’un égoïsme qui se dissimule derrière les apparences de la générosité humaine, d’une hypocrise qui tente de couvrir les tares d’un développement débridé de l’individualisme ; oui aussi, si l’on constate qu’il replace l’Humanitarisme et la Philanthropie, qui lui est liée, dans le cadre de développements historiques qui forment les assises de notre temps.

Très conscient de la montée d’une « sacralisation de cœur », il suggère d’autres solutions, sans ménagements particuliers pour les idéologies dominantes. Il fait comprendre notamment que – pour reprendre une formule célèbre – l’Humanitarisme, par les ambitions qu’il affiche, est une affaire trop sérieuse pour être laissée sans précautions entre les seules mains de l’Homme.  N’est-ce pas aussi ce qui contribue à lui donner une place à part et à rendre passionnant son témoignage sur un thème passionnant son témoignage sur un thème prioritaire de notre temps ?

 

Françoise Mélonio
L’Année Balzacienne – 2007
« Le livre suscite une série de questions, ouvre à des recherches nouvelles suggérées au fil des pages.( ) En choisissant comme objet ‘’Balzac et l’humanitarisme’’, René-Alexandre Courteix apporte au lecteur un éclairage neuf sur Balzac et la transition démocratique »

Autres ouvrages de l'auteur

La vision du monde de Balzac et Schopenhauer
2019

Balzac et la Révolution française
1997